jeudi 25 août 2016

Retour...

Hop, hop, hop, retour sur la planète blogo, le cerveau en ébullition, la ribouldingue dans la tête, la fiesta dans les neurones, voilà qu'après une longue période d'absentéisme je m'en reviens la caboche garnie de petites idées et grands projets...




dimanche 13 septembre 2015

Ouverture officielle du "p'tit 36"....


Le 36 déménage ... et oui ... tout change, que voulez vous!
Alors, j'ai voulu offrir un petit bout de mon jardin avec un brin de nostalgie pour le fameux numéro. Puis disons le, un peu d'humour aussi!

J'ai donc baptisé l'endroit "Le p'tit 36", bein oui, il n'est pas grand ce lieu, mais bien assez je pense pour ses deux locataires Caroline et Capucine.

Elles viennent juste d'entrer dans la famille encore toutes jeunes et craintives.
Les demoiselles sont inséparables. Caroline est la moins timide tandis que Capucine est plus farouche. Mais laissons leur le temps de s'acclimater! Ce n'est pas facile de se retrouver ainsi au "p'tit 36" du jour au lendemain!

Pourquoi leurs prénoms? Caroline était notre dernière poule lorsque je vivais encore chez mes parents. Une poule rousse commune, sympa comme tout. Et Capucine pour faire le lien avec les fleurs et le jardin ... et puis par amusement aussi. Prenez les 2 premières lettre de chaque prénom et vous aurez ce que les poules savent faire le mieux!





























Je tiens à vous remercier pour vos messages accueillants et si gentils à l'occasion de mon retour sur la blogo, j'en suis très touchée.

lundi 7 septembre 2015

Merci à Toi....

Comment revenir sans t'évoquer, Toi oui Toi, l'Amitié.... sans te remercier, Toi, oui Toi, l'Amie....

Toi qui m'a écoutée, soutenue, poussée, attendue...
Toi qui m'a tirée hors de ma tanière pour aller à la rencontre de passionnée afin de ne pas oublier ma passion...
Toi qui m'aide, me conseille, m’oriente lorsque j'en ai besoin...

Merci à Toi...




lundi 8 septembre 2014

Vous n'arrivez pas à partir, Monsieur...

La chambre baigne dans une odeur fétide... cette odeur...
Prisonnier de ce corps qui n'est que douleur, prisonnier de ces heures qui ne sont que souffrances...
Vous n'arrivez pas à partir, Monsieur...
Votre regard vitreux happe le mien, se jette au plus profond de mon âme...
Avec le désespoir des dernières heures, vous vous accrochez à chaque minute qui passe pour rester... encore un peu...
Mais qu'attendez-vous, Monsieur?...
Votre bouche n'est plus qu'un abîme d'où s’extrait à grand peine le souffle crépitant qui vous lie toujours à nous... mais à quel prix...
Et sous ce drap blanc, sur cette poitrine trop osseuse pour héberger votre vie, reposent vos mains...
Vos mains encore fortes du travail accompli s'agrippent à mes mains qui tentent en vain de vous apaiser...
Votre râle se fait plus lourd, plus lent, plus profond...
Je passe ma main trop froide sur votre main trop chaude...
Les yeux englués, enfoncés dans des orbites trop saillantes, vous regardez vers l'inconnu tandis que votre conscience reste avec nous...
Vous n'arrivez pas à partir, Monsieur...

Je vous dit "Au revoir, Monsieur" et me souviendrai longtemps de votre main mourante qui a su réchauffer la mienne, si froide...



Elise ( 7 septembre 2014)



samedi 30 août 2014

Parce que c'est vous...

Parce que j'ai repris mon souffle...
Parce que vous me manquez...
Parce que vos messages mon touchés...
Parce que vos mots m'ont fait réfléchir...
Parce que sans nos échanges rien n'est plus pareil...
Parce que la blogo, c'est pas si virtuel que çà...
Parce que je me suis dit... ...

... peut importe à vrai dire ce que je peux me dire,  hein! ...  Ce qui à compté pour moi ce sont vos commentaires....

Alors, je reprends le clavier pour rester avec vous... si vous êtes toujours là.... et puis, et puis on verra bien!





























  

Pour vos messages, merci Viviane, merci Michèle, merci Siam, merci Lydia, merci Brigitte, merci David, merci Malorie. 




mercredi 13 août 2014

Quand le rideau se baisse ....

Dans peu de temps, je vais remettre ce blog en mode privé.

C'est avec beaucoup de bonheur que j'ai partagé avec vous ces moments d'échanges bloguesque. J'ai par ce biais pu rencontrer des personnes formidables que je n'aurais jamais eu la chance de connaitre autrement. Cependant, trouver à tout prix de quoi publier pour "rester dans la course" n'est pas mon objectif et ne me ressemble pas. Je n'ai pas un jardin digne de pouvoir poster un article et de nouvelles photos aussi souvent que je le souhaiterai. Concernant les autres thèmes, il me semble que cela n'intéressera pas forcément les personnes qui viennent à présent rendre visite à ce blog. C'est pourquoi, le cœur un peu lourd tout de même je baisse le rideau ...

Je ne remercierai jamais assez Isabelle qui m'a poussé à ouvrir les portes d'au fil des jours.


Je ne sais pour le moment de quoi seront faits les prochains articles, ni quand, ni même à quelle fréquence,  mais si vous souhaitez continuer à me suivre, vous pouvez me laisser un message.


Vous m'avez suivie, encouragée, conseillée. Ce fut aussi un pur bonheur pour moi de lire vos commentaires à chacune de mes publications et ce, dès l'ouverture de mon blog (merci encore à toi la magicienne...).
Pour tout cela, du fond du cœur, MERCI.

Je souhaite une bonne continuation à chacun de vos blogs tous aussi merveilleux les uns que les autres.






mardi 1 juillet 2014

Y'a un os...

... entre nous...

Voilà que l'on nous donnerai le Bon Dieu sans confession ... Voyez nos petits visages velus tout mignons ...




"Allez, dit... tu nous donnes notre os?!..."

Et là, une partie endiablée s'engage ... jouer avec l'os tant convoité sans jamais quitter le couffin ... ce serai "hors jeu"! Les règles ont étés définies entre les deux participants...




Max mène le jeu mais Lilou, rusée comme un renard récupère le trophée ...
"Bon sang qu'c'est bon! Foi de p'tit chien!"




Le jeu reprendra ainsi pendant de très longues minutes avant que Max signe l'arrêt par une saisie de l'os que Lilou ne pourra récupérer sur le canapé ... "Suis trop p'tite... peut pas monter..."




Allez, à présent repos pour tout ce petit monde!